Actualités

arbre-left arbre-right buisson

Date de publication : vendredi 6 novembre 2020

Maison mitoyenne et isolation phonique

En cas de mitoyenneté, les nuisances sonores sont plus fréquentes : d’où l’intérêt de soigner l’isolation des murs et cloisons communes ! Quelles techniques employer selon les situations ? On vous en dit plus.

Isolation phonique : une question de génération

Que ce soit en appartement ou en maison, les bruits émanant des logements mitoyens peuvent constituer une véritable nuisance : rien de plus pénible que d’être contraint de suivre tous les déplacements, faits et gestes de ses voisins…

Les logements anciens, surtout ceux construits avant les années 1950, 1960 et 1970 et les premières législations anti-bruit, pâtissent particulièrement de ce problème : même si les voisins ne sont pas spécialement bruyants, vous avez l’impression qu’ils vivent dans le salon… Sans compter les bruits inhérents à la localisation et au fonctionnement du logement, qui sont amplifiés : circulation automobile, ascenseur, tuyauterie… Dans les bâtiments neufs, en revanche, se conformer à la législation en vigueur en matière de protection contre le bruit est une obligation.

La plupart du temps, il s’agit d’un problème structurel : des logement conçus sans isolation phonique (et bien souvent avec une faible isolation thermique), dans lesquels les bruits de type aériens, comme les conversations, les sonneries de téléphone, la musique, les téléviseurs, etc…, se transmettent particulièrement à travers les murs et cloisons mitoyennes. Il faut alors améliorer l’isolation phonique : un chantier de rénovation énergétique qui peut bénéficier des dispositifs d’aides financières, comme l’isolation à 1 € !

Isolation phonique d’un mur mitoyen : les techniques

Pour limiter les nuisances liées à la mitoyenneté, plusieurs méthodes existent ; leur efficacité dépend en grande partie des matériaux employés et de leurs performances acoustiques. Pour rappel, le matériau idéal pour isoler des bruits aériens doit présenter un indice d’affaiblissement acoustique (exprimé en dB) le plus élevé possible, ainsi qu’un coefficient d’absorption acoustique proche de 1 pour éviter la propagation du son. Les laines de roche et végétales sont particulièrement efficaces, ainsi que la mousse polyuréthane.

  • Isoler un mur mitoyen à l’aide de panneaux sandwiches
    Aussi appelé "bardage double peau monobloc", ce matériau composite constitué d’une couche de mousse polyuréthane placée entre deux couches de revêtements divers. Simple à poser (il suffit de le coller contre le mur), il n’engendre que peu de perte de surface habitable puisque son épaisseur est en moyenne de 3 cm.
  • Le doublage du mur mitoyen sur structure métallique
    Plébiscitée pour son efficacité, cette méthode consiste à élever une nouvelle cloison devant le mur mitoyen concerné. Une ossature métallique reçoit un matériau isolant et un revêtement de finition ; le tout emprisonne une mince lame d’air entre le mur mitoyen et la nouvelle cloison. L’efficacité est double : phonique, mais aussi thermique puisque le doublage permet de limiter les déperditions de chaleur !
  • La peinture anti-bruit, novatrice !
    Peu connue, la peinture anti-bruit est pourtant une réalité ! Cette matière innovante renferme des microbilles qui emprisonnent l’air et forment une couche isolante, d’une efficacité oscillant entre 3 dB et 15 dB selon la nature du son. A utiliser en sous-couche ou en revêtement principal pour atténuer les nuisances liées à une mitoyenneté !
    Pour réduire les bruits transmis par un mur mitoyen, il vous faudra nécessairement en passer par quelques travaux qui vous feront gagner en confort acoustique et en tranquillité. Il ne vous reste qu’à choisir la bonne méthode suivant la surface de votre pièce et les performances recherchées.

Retour

En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. [Pour en savoir plus et paramétrer les cookies].

OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×