Actualités

arbre-left arbre-right buisson

Date de publication : vendredi 17 juillet 2020

Isolation acoustique : tout savoir

Les nuisances sonores constituent un réel problème en termes de santé. Pour limiter, voire supprimer, les bruits extérieurs et la résonance sonore intérieure d’une maison, l’isolation acoustique est incontournable. Découvrez tout ce qu’il faut savoir dans notre guide de l’isolation phonique.

Isolation acoustique : mesure et réglementation

Les bruits extérieurs constituent une gêne réelle, mais les bruits intérieurs influent aussi sur notre santé. Tous les bruits sont difficiles à supporter :

  • bruits aériens,
  • bruits d’équipement,
  • impacts.

Pour connaître les valeurs de référence, il convient de se référer au Code de la santé publique qui prévoit, dans son article R1334-31, que « aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme… ».

Le bruit se mesure en décibels. Les valeurs de référence qui permettent d’établir les nuisances sonores se calculent en dB (A). On parle non plus de bruit mais d’émergence sonore. C’est la différence entre le bruit subi et le bruit ambiant.

L’émergence peut être diminuée de façon importante en procédant à une isolation acoustique efficace. Il existe d’ailleurs une norme qui réglemente l’isolement au bruit d’un logement : la NRA 2000. Cette norme impose des niveaux d’isolation contre les bruits aériens extérieurs (trafic routier, aérien, ferroviaire, etc.) allant de 30 à 45 dB en façade selon le niveau sonore environnant. Entre deux logements, l’isolation phonique doit atteindre 53 dB pour les bruits aériens (télévision, discussions, etc.) et 58 dB pour les bruits d’impact (chute ou raclement d’objets, bruit de pas, etc.). Certaines zones font l’objet de protections particulières en raison de leur exposition au bruit (grands axes routiers, aéroports, etc.). Les plans d’exposition au bruit peuvent être consultés auprès des préfectures.

A l’intérieur d’un logement, aucune obligation réglementaire n’a été définie pour les logements individuels. Les bruits intérieurs peuvent pourtant être source de nuisances : volume trop élevé, appareils bruyants, portes et parquets sonores, etc.

Rénovation : comment réaliser l’isolation acoustique intérieure

Lorsque le logement est ancien ou qu’il a été mal conçu, il est toujours possible de traiter l’isolation phonique à l’occasion d’une rénovation.

Les pièces de la maison peuvent ainsi être isolées phoniquement, soit par le doublement des cloisons en placo, soit par l’ajout de plaques de plâtre acoustiques. Ces panneaux acoustiques comprennent un isolant phonique entre deux plaques de plâtre. Celles-ci peuvent aussi être utilisées pour recouvrir les portes trop sonores. Les angles des pièces seront renforcés avec des joints pour limiter les ponts phoniques. Cette isolation intérieure permettra aussi bien de limiter les bruits extérieurs dès lors qu’elle est posée sur les murs façades.

Les sols des pièces en étage peuvent aussi être isolés contre le bruit, soit à l’aide d’un revêtement de type parquet flottant ou moquette posé sur une sous-couche acoustique, soit par la pose d’un faux-plafond, de même type que les cloisons acoustiques, dans les pièces situées en dessous. La dalle flottante acoustique est une solution plus performante mais plus lourde à mettre en place. Elle peut être envisagée dans le cas d’une grande opération de rénovation.

Les fenêtres doivent aussi être traitées phoniquement pour obtenir une meilleure performance de l’isolation acoustique. Bien sûr, ils doivent posséder des joints parfaitement étanches faute de quoi ils laisseront passer le son quelle que soit l’épaisseur des vitres. Les doubles vitrages classiques sont peu isolants phoniquement. Les doubles vitrages asymétriques sont plus efficaces, mais insuffisants pour protéger des bruits en façade. Le meilleur matériau pour l’isolation phonique des fenêtres est le double vitrage feuilleté avec polyvinyle butyral (PVB), également performant contre les chocs.

Quels matériaux pour une bonne isolation phonique ?

Le choix du matériau isolant acoustique doit se baser sur trois critères :

  • un indice d’affaiblissement acoustique élevé pour lutter contre les bruits aériens,
  • un indice d’efficacité aux bruits de chocs élevé pour lutter contre les bruits d’impact,
  • un indice d’absorption acoustique proche de 1 pour limiter la propagation de l’énergie sonore.

Certains matériaux isolants n’ont pas de caractéristiques phoniques et doivent être évités. C’est le cas notamment des isolants synthétiques. La laine de chanvre offre des performances moyennes et est également à éviter. Pour une isolation acoustique correcte, il est possible d’utiliser les laines de lin, de coton ou de mouton, les laines minérales ou encore le liège. Les matériaux isolants offrant les meilleures performances acoustiques sont sans conteste le bois et la ouate de cellulose. Pour des besoins plus spécifiques (comme une salle de projection ou une pièce de musique), les meilleurs résultats sont obtenus avec la mousse phénolique ou les aérogels.

Si le prix doit entrer en ligne de compte dans le choix d’un matériau isolant acoustique, la ouate de cellulose et le bois sont à privilégier (15-20 euros du mètre carré). Pour les besoins spécifiques, la mousse phénolique reste très abordable (20-25 euros du mètre carré), tandis que les aérogels sont nettement plus coûteux (plus de 1 500 euros le kilo).

Des aides peuvent être obtenues pour l’isolation acoustique, éligible à l’opération « isolation des combles perdus à 1 € ».

Sources :
https://www.parc-ecohabitat.com/
https://www.calculeo.fr/Eco-travaux/Isolation-thermique/Les-principaux-types-d-isolants/Les-isolants-phoniques
https://www.toutsurlisolation.com/Isolation-phonique/Reussir-son-isolation-phonique-dans-le-neuf/Reglementation-acoustique
https://particuliers.placo.fr/construire/comprendre-les-normes/la-reglementation-acoustique-dans-le-neuf

Retour

En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. [Pour en savoir plus et paramétrer les cookies].

OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×