Actualités

arbre-left arbre-right buisson

Date de publication : jeudi 23 avril 2020

Béton écologique : de quoi s’agit-il et lequel choisir pour ses combles

La rénovation énergétique passe non seulement par la diminution des consommations d’énergie mais aussi par l’utilisation de matériaux dont la fabrication est moins énergivore. Si, en prime, ils sont plus isolants, la planète a tout à y gagner.

Le béton écologique, une alternative au béton

Le béton utilisé dans la construction n’est pas des plus écologiques. Sa fabrication utilise le ciment, une matière première qui requiert des fours à 1 800 °C. La production de ciment est reconnue comme rejetant 800 à 900 kilos de CO2 par tonne produite.

Il existe déjà des alternatives au béton classique : le béton de lin, le béton de chanvre, etc. Mais une équipe de chercheurs brésiliens a mis au point un béton écologique. L’idée est ici d’utiliser des matériaux recyclés en combinaison avec les fibres végétales pour obtenir un béton de qualité.

Dans le béton écologique, pourraient ainsi être intégrés des résidus de céramique ou de la cendre d’écorces de riz ou de bagasse de canne à sucre. Les pneus usagers ou les déchets domestiques pourraient, eux, être utilisés dans la fabrication du substitut du fibrociment.

Un béton écologique à partir d’argile

Le béton classique est également composé de sable (près d’un tiers). La fabrication d’un béton écologique dans lequel l’argile HP2A remplace le sable et le ciment économiserait 80 % des émissions de CO2 par tonne à la fabrication.

L’argile est une matière naturelle, issue de la décomposition des roches siliceuses. Son utilisation dans la fabrication d’un béton écologique utilise une méthode dite HP2A, pour « haute performance activation alcaline ». L’argile HP2A n’a pas besoin d’être chauffé à 1 800 °C, comme c’est le cas pour le ciment. De plus, sa résistance au feu est le double d’un ciment classique et sa résistance à la compression est identique à celle du béton classique. Cela en fait un matériau écologique intéressant pour l’isolation des constructions.

Le béton cellulaire, pas vraiment écologique

Si le béton cellulaire présente de très bonnes performances thermiques, avec une conductivité thermique (lambda) inférieure à 0,1 W/m.K, il ne constitue pas le summum en termes d’écologie. Le béton cellulaire est pourtant un matériau recyclable et, à ce titre, pourrait être considéré comme écologique. Mais il est composé pour un cinquième de ciment, ce qui augmente son bilan d’énergie grise.

En attendant que les bétons écologiques performants soient suffisamment développés à un tarif accessible à tous, le béton cellulaire reste l’une des solutions de construction intéressante, même si ce n’est pas la plus écologique.

Sources :

https://www.erigo.fr/le-beton-ecologique
https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=648
https://www.consoglobe.com/beton-ecologique-materiaux-ecologiques-cg

Retour

En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. [Pour en savoir plus et paramétrer les cookies].

OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×