intérieur maison

Date de publication : vendredi 25 décembre 2020

Rénovation énergétique : comment estimer le budget des travaux ?

Programmer des travaux de rénovation énergétique passe par la définition du montant à investir. Mais il n’est pas si facile de définir son budget travaux tant les caractéristiques d’une rénovation énergétique sont variées. Découvrez comment estimer le budget des travaux avant de vous lancer.

Les critères entrant dans le coût d’une rénovation énergétique

Une étude de l’ADEME a défini des matrices de coût pour passer d’une classe énergie à une autre. Ainsi, pour une maison classée G, il en coûterait, par mètre carré :

  • 135 euros pour passer à la classe E,
  • 224 euros pour passer à la classe D,
  • 352 euros pour passer à la classe C.

Le coût de l’opération n’est pas moindre, et il dépend surtout de l’ampleur des travaux que vous allez lancés, du changement de la chaudière au bouquet de travaux complet. D’autres critères entrent également en ligne de compte :

  • type de chauffage,
  • type d’isolation,
  • surface d’isolation,
  • épaisseur d’isolant,
  • qualité des matériaux etc.

En matière d’isolation, par exemple, les matériaux les plus efficaces et écologiques sont souvent les plus chers.

Comment estimer le coût des travaux ?

Le meilleur moyen d’estimer le coût des travaux de rénovation énergétique est de faire appel à des experts. Vous pouvez par exemple obtenir une estimation des travaux sur le site Prix Pose. Elle sera proche du montant des devis que vous pourrez demander par la suite.

Pour une estimation du budget travaux, il vous faut prendre chaque poste de travaux et le chiffrer individuellement. Voici quelques exemples de prix moyens de travaux de rénovation énergétique :

  • isolation des combles : 30 à 100 euros le mètre carré (selon l’isolant et l’épaisseur),
  • changement des fenêtres : 300 à 1 000 euros par ouvrant (selon la taille et la qualité),
  • installation d’une chaudière à micro-cogénération : 8 000 à 20 000 euros,
  • acquisition d’un poêle à granulés : 1 500 à 6 000 euros (sans la pose),
  • installation d’un chauffe-eau thermodynamique : 1 500 à 3 500 euros.

Le coût d’une rénovation énergétique peut paraître élevé mais l’estimation du budget travaux doit déduire les aides à la rénovation énergétique : MaPrimeRénov’, prime éco-énergie, etc., sans oublier l’accès à l’éco-prêt à taux zéro, particulièrement intéressant dans une opération globale de rénovation énergétique.

Prendre en compte les bénéfices dans l’estimation du coût des travaux énergétiques

Vous avez tout à gagner, sur le long terme, à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Non seulement la facture de chauffage diminuera sensiblement, mais vous bénéficierez aussi d’un meilleur confort en hiver comme en été.

Si votre maison consomme, en classe G, 500 kWhep/m²/ an, et que les travaux de rénovation thermique lui permettent de passer sous la barre des 300 kWhep/m²/an, cela représente un gain annuel de 200 kWhep par mètre carré. Pour une maison de 120 m², c’est une économie de près de 3 000 euros par an. Autant dire que le budget travaux sera vite amorti.

De plus, votre maison sera valorisée, surtout si les travaux d’amélioration de la performance énergétique font gagner deux ou trois classes d’énergie.

Retour
Ce site utilise uniquement des cookies nécessaires à son fonctionnement et des cookies de mesure d'audience anonymisés. Il ne recueille et ne partage aucune information lors de votre navigation autre que celles utiles au fonctionnement du site.
×
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.