Actualités

arbre-left arbre-right buisson

Date de publication : mardi 30 juillet 2019

Quels sont les isolants les plus écologiques ?

Que ce soit pour la construction ou pour la réhabilitation des logements, les matériaux écologiques permettent de réaliser une opération plus en phase avec la politique de transition écologique. Tous les matériaux écologiques ne se valent pas. Aussi nous vous proposons un choix des isolants les plus écologiques.

L’isolant le plus naturel : le chanvre

Le chanvre provient de la culture d’une plante du même nom, qui demande peu d’eau. Elle produit un matériau naturel très isolant qui présente d’autres qualités. Résistant aux parasites, il est également imputrescible et convient parfaitement pour isoler le plancher des combles perdus. En rouleaux, il peut aussi être utilisé dans les combles aménagés, sous les rampants de toiture.

Le liège, peu connu comme isolant

Très utilisé en décoration, le liège est peu utilisé comme isolant. Il s’agit pourtant d’un matériau écologique tiré de l’écorce du chêne-liège et donc tout à fait naturel et écologique. D’une épaisseur réduite, il est idéal pour isoler les logements par l’intérieur. Il offre une isolation thermique correcte et une très bonne isolation phonique. En outre, il est résistant au feux, étanche et imputrescible.

Le lin, isolant passe-partout

Là encore, il s’agit d’un isolant pleinement écologique car tiré d’une plante originaire d’Orient, le lin. Cette plante est multitâche, de sa graine qui peut être consommée à ses fibres longues utilisées comme textile dans l’industrie vestimentaire, en passant par son étoupe, utilisée comme isolant. Ses performances thermiques et phoniques sont très bonnes, surtout en panneaux, et il offre aussi une bonne résistance au feu et à l’eau. Le lin a l’avantage d’être très facile à travailler et peut être utilisé aussi bien pour isoler les murs que les planchers ou les combles.

En recyclage, la laine de coton

Voilà un matériau qui n’est pas tiré directement d’une fibre naturelle mais produit à partir de vêtements recyclés. Elle est très intéressante comme isolant acoustique, mais possède aussi de bonnes propriétés thermiques, particulièrement quand elle est soufflée dans les combles perdus. Elle est très facile à épandre. Prévoir 40 cm d’épaisseur pour un coefficient de résistance de 8 m². K/W (niveau RT 2012).

Été comme hiver, la fibre de bois

La fibre de bois est un isolant performant et écologique, d’autant plus que les arbres qui la produisent absorbent, tout au long de leur vie, le surplus de CO2. Un jeune arbre peut « consommer » jusqu’à 50 kilos de CO2 chaque année pour grandir. Ainsi, l’énergie grise de la fibre de bois en vrac est de 58 kWh/m3, très proche du chanvre (48 kWh/m3) et bien loin de la laine de roche (432 kWh/m3) ou du polyuréthane (974 kWh/m3).

Utilisée le plus souvent pour l’isolation extérieure des toitures (sarking) ou des murs (bardage), elle permet aussi l’isolation des combles perdus (en vrac) ou des maisons à ossature bois. La fibre de bois présente également l’avantage d’un prix avantageux (15-20 euros le m²).

Il existe bien d’autres matériaux écologiques : laine de mouton, ouate de cellulose, feutre, etc. L’isolation écologique n’est finalement qu’une question de choix.

Sources :
https://www.eco-logis.com/comparatif-isolants-ecologiques/
https://www.habitatnews.fr/2019/04/08/quels-sont-les-materiaux-isolants-les-plus-ecologiques/

Retour

En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. [Pour en savoir plus et paramétrer les cookies].

OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×