Actualités

arbre-left arbre-right buisson

Date de publication : jeudi 20 décembre 2018

Quelles aides pour votre rénovation thermique en 2019

Le projet de loi de Finances 2019 a été bousculé par l’action des « Gilets jaunes » et les aides à la rénovation énergétique qui devaient être, a priori, maintenues en l’état, ont reçu un petit coup de boost. De quelles aides pourra-t-on bénéficier en 2019 pour la rénovation énergétique ?

CITE 2019, du neuf avec du vieux

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique devait être transformé en prime à partir de 2019. Il n’en est rien. Il est prorogé en l’état pour une nouvelle année, à hauteur de 800 millions d’euros (soit la moitié de l’enveloppe budgétaire 2018).

Les propriétaires comme les locataires peuvent donc compter sur un crédit d’impôt pour les travaux énergétiques réalisés dans leur habitation, à hauteur maximale de 30 % selon l’efficacité des travaux, avec un plafond de 8 000 euros pour une personne seule (le double pour un couple).

En 2019, les fenêtres seront à nouveau éligibles au CITE (100 euros). L’isolation des combles perdus entre également dans ce dispositif, pour les ménages qui ne pourraient pas bénéficier de l’opération « isolation des combles à 1 euro » (tester votre éligibilité).

Eco-prêt à taux zéro, pour plus de ménages

Prolongé pour une année supplémentaire, l’éco-prêt à taux zéro est simplifié et renforcé. L’obligation de choisir un bouquet de travaux est supprimée. Un éco-PTZ peut être obtenu pour la réalisation de d’un type d’opérations parmi celles éligibles :
- isolation de la toiture,
- isolation des murs extérieurs,
- remplacement des ouvrants extérieurs,
- remplacement des installations de chauffage et production d’eau chaude,
- installation d’un chauffage fonctionnant à l’énergie renouvelable,
- installation d’une production d’eau chaude fonctionnant à l’énergie renouvelable.

Pour plus de lisibilité, les logements éligibles seront les mêmes que pour le CITE (logements dont la construction est achevée depuis plus de deux ans) et la durée du prêt sera de 15 ans quelle que soit l’opération réalisée. L’éco-PTZ complémentaire pourra être demandé dans les cinq ans suivant l’obtention du premier prêt, au lieu de trois ans actuellement. Enfin, les copropriétés sont désormais éligibles au dispositif de l’éco-PTZ.

Le chèque énergie, élargi et revalorisé

Jusqu’ici attribué aux ménages très modestes (3,6 millions de ménages), en lieu et place des tarifs sociaux de l’énergie, le chèque énergie sera attribué à 5,8 millions de ménages modestes et très modestes.
Son montant moyen est également revalorisé à compter de janvier 2019, à hauteur de 200 euros, contre 150 euros en 2018. Les montants s’étaleront de 48 à 277 euros, selon les revenus et la composition du foyer fiscal.

En 2019, le Premier ministre s’est aussi engagé à supprimer toutes les chaudières au fioul d’ici 10ans, en boostant l’aide au remplacement.

Sources :
https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique
https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/financer-projet/renovation/dossier/eco-pret-a-taux-zero/tout-savoir-leco-pret-a-taux-zero-2018

Retour

En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. [Pour en savoir plus et paramétrer les cookies].

OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×