main qui tient une maison

Date de publication : vendredi 14 mai 2021

Quel isolant choisir lors d’une rénovation énergétique ?

La transition écologique et les économies d’énergie passent par la rénovation énergétique des logements. L’isolation en est l’un des points forts. Encore faut-il savoir quel isolant choisir pour réaliser l’isolation de sa maison.

Sélectionner le meilleur isolant pour la toiture ?

Les toitures mal isolées laissent passer la chaleur. Elles représentent environ 30 % des déperditions de chaleur dans une maison ancienne. Isoler la toiture est la première étape d’une opération d’isolation. Quel isolant faut-il choisir pour la toiture ?

La liste des isolants possibles est longue : isolant minéral, végétal, de synthèse… Le choix de l’isolant dépend à la fois de votre budget et du type d’isolation que vous envisagez.

La plupart des isolants se présentent sous plusieurs formes : rouleaux, flocons, panneaux. Dans les combles perdus, les isolants en flocons sont les plus adaptés car ils permettent de supprimer les ponts thermiques.

La laine de verre est un isolant efficace et peu onéreux. Elle est idéale pour les petits budgets à court terme. A long terme, il faudra revoir l’isolation régulièrement, ce qui la rend aussi chère que les autres isolants.

Un peu plus chère, la ouate de cellulose a un pouvoir isolant plus important, en hiver mais aussi en été. Le rapport qualité/prix est donc équilibré. De plus, il dure plus longtemps, dans la mesure où il se tasse moins que les laines minérales.

Le polystyrène est un isolant léger, efficace à bas prix. Ses panneaux sont faciles à poser seul. Il résiste bien à l’humidité et est donc plus adapté aux régions humides. En revanche, il ne résiste pas aux rongeurs.

Quel isolant choisir pour les murs ?

L’isolation des murs intérieurs se fait généralement à l’aide de panneaux ou de rouleaux. L’isolant ne doit pas se tasser avec le temps et il est important de choisir un matériau qui présente une bonne tenue mécanique, certifiée par Acermi.

Plusieurs isolants en panneaux sont bien adaptés à l’isolation des parois verticales :

  • laines de verre ou de roche,
  • laines végétales,
  • polystyrène expansé
  • fibre de bois.

Lire aussi « Isolation d’un mur : quelle épaisseur d’isolant choisir ? »

Quand choisir un matériau d’isolation mince ?

Les matériaux isolants minces sont conseillés dans certaines situations. Ces matériaux sont constitués de feuilles qui limitent le passage de la chaleur par simple rayonnement : alu, bulles d’air, polyéthylène… Les plus efficaces, reconnus par l’ADEME, peuvent être utilisés pour réaliser une isolation. Les autres sont à privilégier en complément d’une isolation. Il faut donc bien regarder les caractéristiques de l’isolant avant de choisir.

L’isolant mince est très intéressant si vous voulez isoler une petite pièce ou des combles aménagés. Il permet de gagner de la place, dès lors qu’une couche d’isolant de 2 à 3 centimètres est suffisante là où une laine de verre nécessiterait 30 centimètres. Cela représente un gain de place de 5 à 10 % selon la surface de la pièce isolée.

Isolation extérieure : faut-il un isolant spécifique ?

L’isolation extérieure est une bonne solution pour ne pas occuper de la place inutile dans la maison et ne pas déranger les occupants pendant les travaux. Dans ce cas, l’isolant choisi est différent d’une isolation intérieure.

Les laines minérales sont souvent utilisées en raison de leur bas prix. Si vous recherchez aussi le confort d’été, elles constituent une bonne solution.

La mousse polyuréthane est de loin le plus performant parmi les isolants utilisés en extérieur. Elle offre également une bonne résistance à l’humidité et résiste bien dans le temps.

Moins performant mais aussi résistant, le polystyrène reste une bonne alternative à condition d’être placé sous enduit.

Choisir son isolant pour une maison écologique

Si vous envisagez de rendre votre maison plus écologique, vous pouvez choisir un isolant naturel :

  • isolant végétal (bois, liège, chanvre, lin),
  • isolant d’origine animale (laine de mouton ou plume de canard),
  • matériau issu du recyclage (ouate de cellulose ou textile recyclé).

Les isolants offrant la meilleure résistance thermique, à épaisseur identique, sont la laine de mouton et la ouate de cellulose. Pour le confort d’été, les champions sont la fibre de bois et le liège. Du point de vue phonique, les meilleurs isolants sont les panneaux de ouate de cellulose et le liège.

Dans les combles perdus, le textile recyclé, la ouate de cellulose en vrac et la laine de chanvre ou de mouton sont tout à fait adaptés en soufflage ou en épandage.

Les panneaux de ouate de cellulose, de laine de bois ou de liège s’adaptent parfaitement aux parois verticales.

Vous le voyez, ce n’est pas si facile de savoir quel isolant choisir. Il est préférable de se faire conseiller par un professionnel :

  • artisan qualifié RGE,
  • conseiller énergie près de chez vous,
  • conseiller « FAIRE » au téléphone (0 808 800 700).
Retour
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.