Actualités

arbre-left arbre-right buisson

Date de publication : mardi 26 février 2019

L’isolation des combles : tout comprendre

Il existe plusieurs formules pour bien isoler son logement, et les diagnostics énergétiques font souvent ressortir que cela commence par les combles. Ils sont en effet, selon l’ADEME, la première source de fuite de chaleur. Pour améliorer la performance d’un logement, il est donc important de bien comprendre comment réaliser l’isolation des combles la plus efficace.

Quelle isolation pour quels combles ?

La solution d’isolation à retenir dépend du type de combles du logement. On n’isole pas de la même façon des combles aménagés et des combles perdus. Dans les combles aménagés, l’isolation la plus pratique et la plus efficace est l’isolation des rampants de toiture. Le choix de l’isolant a une importance cruciale dans ce cas.
A l’inverse, l’isolation des combles perdus peut se faire directement sur le plancher. Dans cette solution, c’est l’épaisseur de l’isolant qui importe le plus.

Quelle technique d’isolation choisir ?

Il existe en effet différentes techniques d’isolation, applicables selon qu’on a choisi d’isoler le plancher ou les rampants de toiture. L’isolation la plus efficace des combles perdus est la technique d’isolation par soufflage. L’isolant est répandu par une souffleuse sur le plancher des combles de façon homogène. Plus l’épaisseur d’isolant est élevée, plus l’isolation est efficace. Cette épaisseur dépend toutefois de l’isolant choisi. Pour atteindre la norme de R=7 recommandée, il faut souffler 30 cm de laine de verre. L’isolant peut aussi être posé en rouleaux mais il est alors moins efficace pour supprimer les ponts thermiques.
Dans les combles aménagés, la technique choisie est celle du sarking dans les constructions neuves ou dans les rénovations lourdes (avec dépose de la toiture). Dans ce cas, l’isolant est posé avant les tuiles ou ardoises, directement sur les liteaux. En revanche, s’il s’agit d’isoler les combles aménagés sans toucher à la toiture, c’est la technique de l’isolation intérieure qui est retenue. Elle consiste à poser des panneaux ou rouleaux d’isolant entre les voliges, sous les rampants.

Quel isolant privilégier ?

L’isolant le plus performant est celui qui présente la meilleure résistance thermique. Une résistance thermique de 7 m².°C/W est recommandée pour bénéficier des aides à l’isolation des combles perdus ou aménagés. Cette résistance thermique se calcule en divisant l’épaisseur de l’isolant par sa conductivité thermique (lambda).

R = épaisseur / lambda

La conductivité de la laine de verre étant de 0,04, il faut au moins 30 cm d’épaisseur pour avoir une isolation performante.
Les isolants en flocons sont à privilégier pour les combles perdus. Dans les combles aménagés, on privilégiera les isolants en rouleaux ou panneaux.

Sources :
https://conseils-thermiques.org/contenu/comparatif_isolants.php
https://www.isolationdescombles1euro.auchan.fr/spip.php?page=recherche&recherche=isolation+combles+perdus
https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-isoler-sa-maison.pdf

Retour

En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. [Pour en savoir plus et paramétrer les cookies].

OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×