Famille qui danse

Date de publication : vendredi 26 mars 2021

Isolation du vide sanitaire : le guide pour tout savoir

L’isolation thermique ne concerne pas seulement les combles et les parois d’une maison. Une part des déperditions de chaleur, de l’ordre de 7 à 10 %, se fait par les planchers bas. Isoler un vide sanitaire contribue donc à réduire ces pertes de chaleur et à gagner en confort thermique. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation du vide sanitaire.

À quoi sert le vide sanitaire ?

Un vide sanitaire est un interstice plus ou moins haut entre le plancher bas de la maison et le terrain sur lequel elle repose. Cet interstice peut être de quelques dizaines centimètres et jusqu’à plus d’un mètre de hauteur.

Cet espace, qui sert souvent à passer les canalisations et les câbles, est très utile dans les régions très pluvieuses, car il permet d’isoler la maison d’un terrain trop humide. De cette façon, les résidents des maisons sur vide sanitaire souffrent moins des méfaits de l’humidité : froid, moisissure, allergies, etc.

Dans les secteurs soumis à risques d’inondation ou de glissements de terrain, le vide sanitaire protège la maison de tels évènements. Elle est aussi protégée des tassements de terrain et autres risques liés à la configuration du sol.

Pourquoi isoler un vide sanitaire ?

Globalement, le vide sanitaire contribue à rendre l’habitation plus durable et plus résistante aux intempéries et risques naturels. Bien aéré, le vide sanitaire constitue un moyen d’isolation intéressant.

Pour une meilleure efficacité, le vide sanitaire doit être correctement isolé et aéré.

L’isolation du vide sanitaire améliore nettement le confort thermique de la maison. Un vide sanitaire bien isolé permet de diminuer les déperditions de chaleur par le plancher bas et, dès lors, à faire baisser la facture de chauffage. Le confort thermique du logement est amélioré, avec une température plus homogène.

L’aération permet de limiter l’humidité qui stagne dans le vide sanitaire et risquerait ainsi d’atteindre la maison. L’humidité ne remontera pas dans les murs par capillarité, faisant apparaître traces et moisissures. La maison est plus saine et ses habitants en meilleure santé.

Comment procéder pour l’isolation du vide sanitaire ?

La méthode d’isolation employée pour un vide sanitaire dépend de son accessibilité ou non. Dans le premier cas, l’isolation peut être faite par le plafond du vide sanitaire. Dans le second cas, elle consiste le plus souvent à isoler le plancher bas de la maison.

L’isolation d’un vide sanitaire par l’intérieur du logement consiste à poser un matériau isolant sous le revêtement de sol. Le matériau le plus utilisé dans ce cas est le polystyrène expansé ou la mousse de polyuréthane.

Lorsque le vide sanitaire est accessible, il existe plusieurs techniques d’isolation. Il est possible de projeter un isolant en flocon. La mousse de polyuréthane ou la ouate de cellulose, imputrescibles et résistantes aux nuisibles et au gel, sont les matériaux les plus utilisés dans cette technique. Celle-ci présente l’avantage d’assurer une isolation homogène, en supprimant les ponts thermiques. Il est nécessaire, au préalable, d’appliquer un pare-vapeur.

L’autre technique consiste à poser des panneaux sur le plafond du vide sanitaire. Les panneaux isolants présentent l’avantage d’être dotés d’un film pare-vapeur intégré. Les panneaux en polystyrène sont les plus utilisés car ils sont légers et faciles à poser. Il est indispensable de s’assurer de la bonne jonction entre les panneaux et d’isoler également les appuis du plancher et les murs d’angles pour limiter les ponts thermiques.

Enfin, une autre technique consiste à injecter un isolant entre les éléments de structure du plancher.

L’épaisseur d’isolant doit permettre d’obtenir une résistance thermique de 3 m².k/W. Elle se calcule en multipliant la résistance thermique par la conductivité de l’isolant x 100 (e = R x λ x 100).

Il convient de préciser que l’isolant ne suffit pas pour obtenir un bon résultat. Il peut en effet être nécessaire, au préalable, d’assécher le vide sanitaire (lire aussi « Assécher un vide sanitaire : technique et coût »).

Combien coûte l’isolation d’un vide sanitaire ?

Le coût d’une isolation de vide sanitaire dépend du choix de l’isolant et de la technique utilisée. Il peut varier de 20 à 60 euros du mètre carré, pose comprise. L’isolation par le dessous reste la technique la moins coûteuse car la plus facile à réaliser.

L’isolation du vide sanitaire n’est pas éligible à MaPrimeRénov’ mais il peut bénéficier des autres aides à la rénovation énergétique :

  • Isolation à un euro (dans une quarantaine de départements seulement – vérifiez ici si vous êtes éligible),
  • TVA à taux réduit,
  • Éco prêt à taux zéro.

Il faut cependant veiller à obtenir une résistance thermique suffisante et à faire réaliser les travaux d’isolation par un professionnel RGE (reconnu garant pour l’environnement).

Retour
Ce site utilise uniquement des cookies nécessaires à son fonctionnement et des cookies de mesure d'audience anonymisés. Il ne recueille et ne partage aucune information lors de votre navigation autre que celles utiles au fonctionnement du site.
×
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.