amiante avec masque et lunette de protection

Date de publication : vendredi 22 janvier 2021

Désamiantage : quelles sont les aides disponibles ?

Lors d’une rénovation, vous pouvez être amené à devoir réaliser des travaux de désamiantage. C’est souvent le cas notamment lors de la dépose d’un isolant en toiture ou d’une toiture en fibro-ciment. De quoi s’agit-il ? Combien ça coûte et à quelles aides au désamiantage pouvez-vous prétendre ?

En quoi consistent les travaux de désamiantage ?

La rénovation d’un bien immobilier peut nécessiter la dépose de matériaux existants antérieurs aux années 1980. Si les matériaux contiennent de l’amiante, des dispositions particulières s’imposent en matière de dépose des matériaux ou de démolition partielle.

L’amiante était un matériau très utilisé en construction après-guerre. Les risques pour la santé liés au travail de l’amiante se sont révélés peu à peu, jusqu’au scandale de l’amiante qui a éclaté dans les années 1990. L’utilisation de l’amiante a été interdite à partir de 1977 et des précautions doivent être prises lorsqu’il y a lieu de démolir des bâtiments qui en contiennent ou de déposer des matériaux intégrant de l’amiante.

La présence d’amiante est généralement détectée par un diagnostic amiante (environ 100 euros pour une toiture). Si celui-ci fait apparaître une quantité importante d’amiante (plus de 5 fibres par litre d’air), il convient alors de procéder au désamiantage :

  • dépoussiérage des surfaces,
  • étanchéification de la zone par confinement,
  • enlèvement par recouvrement, encapsulage ou retrait,
  • nettoyage et contrôle,
  • traitement des déchets d’amiante retirée.

Combien coûte un désamiantage ?

Le coût du désamiantage vient alourdir la facture globale de rénovation des travaux. Il dépend de plusieurs critères :

  • surface de traitement,
  • difficultés liées au chantier (accessibilité, etc.),
  • risques,
  • type de matériaux, etc.

Le coût moyen des chantiers de désamiantage est de plus de 3 000 euros. La gestion des déchets retirés coûte autour de 500 euros la tonne pour les déchets de type 1... On calcule aussi que le coût au mètre carré se situe dans une fourchette de 25-50 euros s’il s’agit d’une toiture. Le coût du désamiantage est plus élevé (jusqu’à 100 euros le mètre carré) quand il s’agit de revêtements de sol.

Quelles sont les aides au désamiantage ?

Il existe des aides au désamiantage qui peuvent faire baisser la facture des travaux. Elles varient selon que vous occupez le logement ou le mettez en location.

Pour les propriétaires occupants, l’ANAH accorde des aides pour la réalisation de travaux contribuant à l’amélioration de l’habitat lorsque la maison est très dégradée ou nécessite une rénovation énergétique. Dans le premier cas, sont éligibles à l’aide de l’ANAH les travaux lourds qui permettent de rendre le logement décent, quand il existe un rapport d’insalubrité.

Dans le second cas, les travaux éligibles aux aides financières sont, notamment, des travaux d’amélioration pour la sécurité et la salubrité du logement. Le montant des travaux subventionnables est de 20 000 euros hors taxes et peut être pris en charge à hauteur de 50 % pour les ménages aux revenus modestes ou très modestes. Les travaux d’élimination ou de recouvrement des matériaux contenant de l’amiante sont éligibles à l’aide de l’ANAH.

Les propriétaires bailleur peuvent aussi bénéficier des aides de l’ANAH pour le désamiantage, sans conditions de ressources. Ils doivent cependant s’engager à louer, sous convention à loyer maîtrisé, pendant au moins 9 ans. Ils bénéficient également :

  • de la déductibilité des revenus fonciers de leurs dépenses de diagnostic amiante et de désamiantage,
  • de la TVA réduite à 10 %.
Retour
Veuillez accepter l'utilisation des cookies pour vous permettre de disposer d'une navigation optimaleEn savoir plus
×
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.